©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Mes voyages avec Hérodote - Ryszard Kapuscinski

Lorsque Ryszard Kapuscinski (1932-2007) était étudiant à la faculté d'histoire de Varsovie, Staline venait de mourir. Par frilosité politique, l'éditeur de la traduction polonaise d’Hérodote préféra en repousser la parution. Le livre est finalement sorti deux ans plus tard. Ryszard Kapuscinski travaillait alors pour le journal Sztandar Młodych et sillonnait la campagne polonaise à la rencontre de ses compatriotes. Son grand rêve était de traverser les frontières. Le journaliste ne fût pas déçu. Pour son premier reportage à l'étranger, sa rédaction l'envoya en Inde. Le voyage était long et il devait faire escale en Italie. C'est pourquoi, l'une de ses collègues lui fit cadeau d'un exemplaire des Histoires d'Hérodote, un compagnon idéal qui ne le quittera pratiquement plus.

Vers 470/450 avant J.C, Hérodote, dont on ne sait pas grand chose, se lance dans une quête digne des héros antiques. Parcourant le monde jusqu'à ses limites connues, le père de l'Histoire (ainsi que l'a surnommé Cicéron) cartographie, interroge et collecte une quantité phénoménale d'informations qui seront le matériau de base de ses Histoires ou Enquêtes, une œuvre composée de neuf livres, chacun portant le nom d'une muse. Quel est son but ? Le voyageur grec l'expose clairement dans le premier paragraphe: « Hérodote d'Halicarnasse présente ici les résultats de son Enquête afin que le temps n'abolisse pas le souvenir des actions des hommes et que les grands exploits accomplis soit par les Grecs, soit par les Barbares, ne tombent pas dans l'oubli ; il donne aussi la raison du conflit qui mit ces deux peuples aux prises. »
Hérodote a donc pour ambition de consigner l'histoire du monde par écrit, mais aussi de déterminer les causes de la guerre entre les États Grecs et l'Empire Perse. Ses pérégrinations nous conduisent d'abord à Suse, la capitale des souverains achéménides. Hérodote évoque les règnes successifs des Grands rois de Perse: Cyrus le Grand (-559/-529), Cambyse II (-529/-522), Darius Ier (-522/-486) et Xerxès Ier (-486/-465). Après avoir parcouru de nombreuses contrées, comme Babylone, Hérodote nous rapporte l'histoire de Crésus, le roi de Lydie et s'offre quelques digressions sur les mœurs égyptiennes. Son œuvre se poursuit avec les guerres médiques et l'évocation des batailles qui ont marqué l'histoire, comme Marathon ou Thermopyles.

Les commentaires de Ryszard Kapuscinski sur Hérodote et son œuvre alternent avec ses propres souvenirs, fruits de son expérience de Grand reporter. A l'instar de son maître grec, le journaliste polonais s'efforce de collecter des informations sur les conflits qu'il couvre dans le monde entier, de comprendre le fil des évènements qui ont déclenché les guerres, de rapporter le plus fidèlement possible et, surtout, il s'interdit de juger les cultures qui sont si différentes de la sienne. Après l'Inde de Jawaharlal Nehru, son journal l'envoie dans la Chine de Mao, inaugurant la "campagne des 100 Fleurs". La tentative de libéralisation politique et de rapprochement entre les formations communistes tourne cours. Au même moment, en Pologne, des manifestations massives obligent les Soviétiques à accepter l'arrivée au pouvoir de Władysław Gomułka. En 1958, le comité de rédaction de son journal est renvoyé pour avoir soutenu l’hebdomadaire Po prostu, contre le pouvoir en place. Ryszard Kapuscinski rejoint alors le journal Polityka puis, à partir de 1962, travaille pour l'Agence de presse polonaise PAP, en tant que correspondant permanent en Afrique.
Hérode l'accompagne dans tous ces déplacements. Le journaliste polonais aime en effet à s'y replonger ponctuellement, lorsque son travail d'envoyé spécial lui accorde quelques répits. Comment l'historien grec règle-t-il les problèmes que lui-même rencontre au quotidien, dans sa profession ? La barrière des langues ? Les difficultés logistiques ? La subjectivité des témoignages ? Autant de questions auxquels Ryszard Kapuscinski tente de répondre pour lui-même et pour son guide. Car, ses voyages ont toujours eu une double dimension, dit-il à la fin de son livre : « ils se déroulaient simultanément dans le passé (la Grèce, la Perse, la Scythie) et dans l'espace (reportages en Afrique, en Asie, en Amérique latine). Le passé existait dans le présent, mais ces deux temps restaient unis, formant un courant ininterrompu de l'histoire ».

Mes voyages avec Hérodote est un ouvrage fabuleux d'humanité, d'érudition et d'humour. Ryszard Kapuscinski raconte de nombreuses anecdotes qu'il a rapportées de ses voyages ou qu'il a relevées au fil de ses lectures des Histoires. Lorsqu'il fait escale en Italie, par exemple, et se prend en plein né la confrontation des mœurs est/ouest, ou en Égypte lorsqu'il se fait détrousser en haut d'un Minaret. Mais M. Kapuscinski ne semble jamais tenir rigueur aux responsables de ses mésaventures. Il n'a pas les préjugés d'un Joseph Kessel dans ses reportages de 1919-1929 (cf Le Temps de l'espérance). Il est vrai qu'il écrit quelques décennies plus tard et n'est pas alourdi par le bagage colonialiste de son pays.
Ryszard Kapuscinski est l'auteur de plusieurs essais et documents, parmi lesquels Le Shah ou la démesure du pouvoir (Flammarion, 1986) consacré à la destitution de Mohammad Reza Pahlavi en Iran en1979 et Le Négus (Flammarion, 1994), où il relate la chute de l'empereur d’Éthiopie, Hailé Sélassié Ier, en 1974. Outre ces œuvres majeures, il a publié Ebène (Plon, 2000), récompensé par de nombreux prix littéraires, D’une guerre l’autre (Flammarion, 1988), La Guerre du foot et autres guerres et aventures (Plon, 2003) et Autoportrait d’un reporter (Plon, 2008). En 2010, une biographie du journaliste Artur Domoslawski, paru en Pologne sous le titre de Kapuscinski sin ficcion (Kapuscinski Non-Fiction), a créé une forte polémique. Son auteur y relate, selon le Courrier International (Iwona Ostapkowicz, 26 février 2010) : « l’engagement politique du grand reporter, fidèle du Parti communiste, journaliste au service de la propagande, informateur des services secrets, ami des rebelles. ».

Titre: Mes voyages avec Hérodote
Version originale:Podróże z Herodotem
Auteur: Ryszard Kapuscinski
Edition: Pocket
Parution: 2008
Pages: 348

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !
1 lien(s) pour “Mes voyages avec Hérodote - Ryszard Kapuscinski”
  1. http://coupsdecoeur.wordpress.com/
Suggestion de mots-clefs : kapuscinski herodote ; mes voyages avec herodote ; L'iran ou la démesure du pouvoir de Ryszard Kapuscinski ;
Discussions
Pas d'avis pour “Mes voyages avec Hérodote - Ryszard Kapuscinski”
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié