©

Le tour du monde en 72 jours avec Nellie Bly

Notre curiosité du jour est un jeu de société, créé par McLoughlin Brothers en 1890, et dont les variantes sont rééditées jusque dans les années 1920. Game of Round The world with Nellie Bly (Le jeu du tour du monde avec Nellie Bly) s'inspire de la véritable aventure d'une jeune américaine, partie sur les traces de Phileas Fogg, le héros de Jules Verne dans Le Tour du monde en quatre-vingts jours. Le roman est publié en feuilleton dans Le temps, du 6 novembre au 22 décembre 1872, puis édité par Hetzel en 1873.

Nellie Bly, Elizabeth Jane Cochrane de son vrai nom (1864-1922), se met en tête de défier le héros de papier alors qu'elle travaille comme journaliste pour le compte de Joseph Pulitzer, le propriétaire du New York World. Bien que cette jeune femme de 25 ans ne soit pas exactement une débutante (elle s'est déjà fait un nom grâce à une enquête en immersion dans un asile psychiatrique), il lui faut près d'une année pour convaincre l'éditorialiste en chef, John A. Cockerill, de la laisser partir. Cette réticence n'est pas liées au manque de compétences de Nellie Bly, mais à son statut de femme. George W. Turner, le directeur, préfère en effet envoyer un homme plutôt qu'une représentante du sexe faible. Mais l'idée vient de la jeune femme et on sait qu'elle a du nez pour dégoter les histoires qui accrochent le lectorat. Bref, Melle Bly sait trouver les arguments pour convaincre ses collègues masculins et, surtout, elle fait la promesse de voyager léger. Le but est, à l'instar du gentleman anglais imaginé par Jules Verne, de démontrer l'efficacité et la rapidité des moyens de transports modernes, à savoir le chemin de fer et la marine à vapeur.


Le 14 novembre 1889, Nellie Bly est sur le port de Hoboken, prête à embarquer sur l'Augusta Victoria. Elle porte une valise de 40 cm de large sur 18 de haut. Son bagage est constitué deux chapeaux, trois voilettes, une paire de chaussures, des articles de toilettes, un encrier, des plumes pour écrire, des crayons, du papier, une tasse, quelques sous-vêtements, un blazer de tennis, un peignoir, des mouchoirs... On lui a également conseillé d'emporter un revolver mais elle s'y est refusé. Le New York World lui a confié une enveloppe contenant 200 livres sterling en or, ainsi que des billets de banque et un peu de monnaie américaine.
Le projet de Nellie Bly a déjà capté l'attention du public et notamment des journaux concurrents. C'est ainsi que John Brisben Walker du Cosmopolitan magazine décide d'envoyer sa propre candidate, Elizabeth Bisland. Cette journaliste de 28 ans a pour mission d'emporter la course, mais en empruntant le trajet inverse de Nellie Bly. On sait aujourd'hui que c'est la reporter du New York World qui devait gagner, avec 4 jours d'avance sur sa rivale. Par ailleurs, Nellie fait escale à Paris où elle a l'honneur de rencontrer Jules Verne en personne. Partie de New-York, la jeune femme accoste le 21 novembre à Southampton, d'où elle rejoint Londres puis Calais, Paris, Turin et Brindisi. Elle s'embarque ensuite pour Hong Kong et Yokohama en bateau à vapeur. La dernière étape est San Francisco. A son retour au pays, 72 jours plus tard, la foule est au rendez-vous. Elizabeth Bisland, elle, ne bénéficie d'aucune acclamation.


Les premiers jeux de plateaux modernes apparaissent en Angleterre à la fin du 18ème siècle. Les Américains n'ont commencé à édité des jeux de société qu'à partir de 1840. Il s'agit essentiellement de société spécialisées dans la fabrication d'outils pédagogiques destinés aux enfants, comme les livres et les cartes géographiques. W. & S. B. Ives, une entreprise située à Salem dans le Massachusetts, est la première à vendre des cartes à jouer. Ce jeu, appelé Dr. Busby, est une sorte de jeu des 7 familles. En 1861, Milton Bradley introduit pour la première fois un jeu de plateau en damier, appelé The Checkered Game of Life (Destins, le Jeu de la Vie en français). Plus de 40 000 exemplaires sont vendus en l'espace d'une année et Bradley s'impose comme le plus grand fabricant de jeux de plateau des États-Unis. D'autres sociétés émergent parallèlement, parmi lesquelles Parker Brothers, Selchow & Righter et McLoughlin Brothers. Ces derniers, originaires de New-York, éditent le premier jeu de plateau pour enfants basé sur les règles du capitalisme, Game of the District Messenger Boy (1886). Ce type de jeu remporte un succès phénoménal, dont l'apogée se situe vers 1935, date de sortie du premier Monopoly. Les jeux s'inspirant de l'actualité ou s'appuyant sur des cartes géographiques sont également très populaires. On peut, par exemple citer The Amusing Game of Innocence Abroad (1888) qui s'inspire d'un roman de Mark Twain.



C'est dans ce contexte que naît le fameux Around the World with Nellie Bly (1890). Il invite les joueurs à suivre les pas de la jeune journaliste, récemment revenu de son voyage autour du monde. Le plateau original de jeu se présente sous la forme de cases en spirale richement illustrées. Le New-York World, de son coté, offrait à ses lecteurs un fac-similé du jeu en noir et blanc, dans son édition du 26 janvier 1890. Au fil du temps, McLoughlin Brothers a édité plusieurs versions du jeu, dont Race Around the World en 1891.
Il faut noter que, de l'autre coté de l'Atlantique, on a pas attendu Nellie Bly et les éditeurs américains pour s'emparer du roman de Jules Verne. Il existe un jeu de plateau intitulé Voyage autour du Monde En 80 Jours et datant des années 1870 et un autre édité par la Société des Jeux et Jouets Français vers 1915. En France, comme aux États-Unis et dans d'autres pays du monde, les aventures de Phileas Fogg ont diverti plusieurs générations d'enfants.

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : NELLIE BLY ; monopoly tour du monde ; jeu bly ;
Discussions
1 avis pour “Le tour du monde en 72 jours avec Nellie Bly”
  1. Cet article est tout à fait remarquable.

    Par piechut | jeudi 20 janvier, 18:30
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié