©

Hitler, ce n'est pas elle !

Depuis plus de 60 ans, les manuels d'Histoire nous apprennent qu'Adolf Hitler et sa maîtresse, Eva Braun, se seraient suicidés dans un bunker le 30 avril 1945 alors que les Russes bombardaient Berlin. Le dictateur aurait avalé une capsule de cyanure avant de se tirer une balle dans la tête. Cette théorie est aujourd'hui remise en question par un groupe de scientifiques américains. Des analyses ADN, réalisées sur un crâne attribué au Führer depuis des décennies, ont révélées qu'il appartiendrait en réalité à une femme âgée de 20 à 40 ans.

Le morceau de crâne en question aurait été découvert par les soldats soviétiques avant d'être confié aux bons soins des services secrets. Celui-ci a été exposé en 2000 à Moscou, lors d'une exposition intitulée l'Agonie du Troisième Reich, et les visiteurs ont pu constater qu'il était perforé par ce qui semblait être une arme à feu.

L'archéologue Nick Bellantoni, de l'Université du Connecticut, s'est rendu à Moscou où il a pu consulter les archives, étudier les résultats des tests ADN et observé un fragment sanglant d'un canapé qui se serait trouvé dans le bunker. Il a également compulsé les photos prises par les soldats en 1945 pour les comparer aux autres éléments du dossier et établir qu'il ne s'agissait pas d'une supercherie.

Les témoins de l'époque ont rapporté que les corps d'Hitler et d'Eva Braun auraient été enveloppés dans des couvertures, transportés dans un trou à l'extérieur du bunker avant d'être aspergés d'essence et brûlés. Il semblerait, par ailleurs, qu'en mai 1945, une équipe médico-légale russe serait revenue déterrer le présumé dictateur. Une partie du crâne aurait été manquante mais son propriétaire aurait été identifié grâce à son dossier dentaire. L'autre partie aurait été retrouvée un an plus tard, sur ordre de Staline, qui voulait s'assurer de la mort de son ennemi. Nick Bellantoni pense que le crâne pourrait appartenir à Eva Braun qui avait alors 33 ans.

La dépouille supposée d'Adolf Hitler aurait d'abord été enterrée en toute discrétion à Magdebourg en ex-Allemagne de l'est. Le KGB l'aurait récupéré en 1970, date à laquelle il aurait secrètement incinéré. Les cendres auraient ensuite été jetées dans une rivière. Seule la machoire (qui reste hors de vue du grand public), le fragment de crâne et les morceaux de tissu du canapé auraient été conservés dans les archives du KGB pendant toutes ces années.

C'est le docteur Linda Strausbaugh, du département de génétique de l'Université du Connecticut, qui a étudié les échantillons d'ADN rapportés par son collègue depuis Moscou. « Nous avons été chanceux, dit-elle, d'obtenir des prélèvements viables et suffisamment de matériel génétique pour obtenir des résultats probants ».



Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : hitler bunker ; photos prise bunker hitler par les russes ; crane d hitler ;
Discussions
2 avis pour “Hitler, ce n'est pas elle ! ”
  1. En fait il est toujours vivant, il tire les ficelles à distance de la grande conspiration mondiale ... Quoi ?

    Par Tekiro | jeudi 1 octobre, 09:03
  2. Ils ont gardé un morceau de la machoire...il parait qu'elle mord encore !!!!
    hou ! la sale bête ! allez ! couché !

    Par SentisMental | lundi 5 octobre, 19:24
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié