©

Escapade en compagnie d'un chasseur de dinosaures

La semaine dernière, nous avons assisté à une conférence de Philippe Taquet, intitulé La vie et la mort des dinosaures. Le paléontologue a évoqué avec passion et humour son parcours de "chercheur d'os", depuis sa première mission sur le site de Gadoufaoua au Niger, en passant par le Haut-Atlas marocain, la jungle du Laos, la brousse du Sertão brésilien, le désert de Gobi en Mongolie extérieure, et le Museum National d’Histoire Naturelle à Paris, dont il a été le directeur de 1985 à 1990.

Intellectuel et aventurier infatigable, Philippe Taquet a eu la chance au cours de sa carrière de croiser le chemin de dinosaures alors inconnus. A l'âge de 24 ans, il débarque dans le Sahara où une équipe du CEA (Commissariat à l'énergie atomique) vient d'exhumer d'étranges ossements. Philippe Taquet fait connaissance avec son premier dinosaure, le Ouranosaurus Nigeriensis ("lézard courageux" du Niger). Ce vieillard de 110 millions d'années mesure environ 7 mètres et pèse presque 4 tonnes. Le Niger se révèle par ailleurs le plus riche gisement de dinosaures d'Afrique, dont Philippe Taquet extrait pas moins de 35 tonnes de fossiles.

Dans le désert du Ténéré encore, le cantonnier de la préhistoire découvre le Sarcosuchus imperator, de "sarco" ("chair" dont le saurien se nourrissait), "succhus" ("crocodile") et "imperator" ("empereur" sous entendu "le plus grand"), vieux de 110 millions d'années. Le Sarco, qui n'a pas liens familiaux avec notre président actuel, est sans doute le plus grand crocodilien ayant existé sur terre. Il mesure 11 à 14 mètres de long (dont 2 pour le crâne) et pèse environ 10 tonnes. Les fouilles ont été poursuivies par une équipe américaine du National Geographic dirigée par Paul Serano. Un squelette complet de Supercroc (c'est ainsi que le surnomme les américains) est aujourd'hui exposé au Museum d'Histoire Naturelle.

Quelques années plus tard, dans le village marocain de Tazouda à 70 km de Ouarzazate, le docteur Taquet fait la connaissance du plus primitif saurepode du monde (180 millions d’années) auquel il donne le nom de Tazoudasaurus Naïmi. Ce dinosaure fait 9 mètres de long et pèse entre 4 et 5 tonnes. Un musée lui sera bientôt dédié dans la vallée d’Iminoulawen qui permettra de mettre en place une « Route des dinosaures» liant Ouarzazate à Demnat. Le Tazoudasaurus Naïmiy côtoiera l’Atlasaurus Imelakei («saurien géant de l'Atlas, vieux de 160 millions d’années. Ce sauropode du jurassique a été découvert en 1981 par une équipe internationale dont Philippe Taquet faisait parti, ainsi que le géologue suisse Michel Monbaron et le chercheur américain, Dale Russell. Atlasaurus Imelakei est un quadrupède herbivore de plus de 20 tonnes.

En 1990, Philippe Taquet décide de se rendre à Tang Vay au Laos, sur les traces de Josué-Heilmann Hoffet, afin de retrouver les sites de fossiles signalés par le géologue. Il y découvre un nouveau gisement à 500 mètres du village ainsi que des empreintes de dinosaures.

Depuis 2007, le docteur Taquet possède son propre dinosaure : le Nigersaurus Taqueti, baptisé en son honneur par le professeur Paul Sereno de l’Université de Chicago. Le célèbre paléontologue américain a reconstitué 80 % du squelette de l'animal. Ce dinosaure herbivore et quadrupède, qui vivait en Afrique il y a 110 millions d'années, a en effet été découvert par dans les années 50, et vraiment identifiés comme tel par Philippe Taquet en 1976. Le Nigersaurus Taqueti, moins élégamment surnommé le "dinosaure-vache du Sahara", se distingue par une étrange morphologie. Mesurant 13 mètres de long, le Nigersaurus Taqueti est doté d’un crâne presque transparent et d’un museau en forme d’aspirateur. Sa mâchoire constituée de 500 dents en forme de clous plantées sur 50 colonnes. Elle fonctionnait comme des ciseaux ce qui permettait au dinosaure de couper les fougères et les prêles dont il se nourrissait.

Philippe Taquet est l’auteur d’un ouvrage intitulé L’empreinte des dinosaures et paru chez Odile Jacob en 2000.
La conférence "La vie et la mort des dinosaures" a été organisée par la Société Linnéenne Nord Picardie et l’UPJV.

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : le plus riche du niger ; masque dinosaure a imprimer ; dinosaures niger ;
Discussions
1 avis pour “Escapade en compagnie d'un chasseur de dinosaures”
  1. Pour trouver des dinosaures
    je conseil le Sénat...

    Par SentisMental | dimanche 25 octobre, 10:16
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié