©

Et les Grecs créèrent l'ordinateur, il y a plus de 2000 ans

Cet artefact mesure 21 cm de haut, 16 de large et 5 d’épaisseur. Il s’agit d’un morceau de rouage en bronze appartenant à une machine antique, dont les fragments sont exposés au Musée National d'Archéologie à Athènes.

Cet instrument est composé au total de plus de 80 éléments dont une trentaine de roues dentées. Il devait probablement être actionnée à la main ou par un système hydraulique. Cet énigmatique objet, appelé mécanisme d'Anticythère, serait en fait une sorte de calculateur, daté du 2ème siècle avant notre ère.
La machine d'Anticythère a été découverte en 1900 par des pêcheurs d’éponges dans l’épave d’un bateau romain qui gisait à 40 mètres de fond, au large de l’île d’Anticythère. Le bateau contenait un fabuleux butin, comprenant des statues en bronze, des céramiques et de la verrerie.
En 2006, un groupe de chercheurs grecs et britanniques dévoilent dans un article de la revue scientifique Nature que la Pascaline (la calculatrice de Blaise Pascal, inventée en 1642) a un ancêtre. Il s’agit du mécanisme d'Anticythère. L'équipe est composée de l’astrophysicien Mike Edmunds et du mathématicien Tony Freeth de l'Université de Cardiff, ainsi que de Xenophon Moussas et Yanis Bitsakis de l'Université d'Athènes, de l'astronome John Seiradakis de l'Université de Thessalonique, et du paléographe Agamemnon Tselikas.
Grâce à un scanner à rayons X (en fait un tomographe de très haute résolution) permettant de créer des images tridimensionnelles, l'équipe réalise un assemblage virtuel de la machine d'Anticythère et une reconstitution de son fonctionnement. Ce procédé permet de révéler un ingénieux calendrier qui tient compte des années bissextiles. Par ailleurs, l'instrument utilise un assemblage diablement complexe d’engrenages (rappelant les horloges astronomiques du Moyen-âge) pour simuler le mouvement des planètes, prévoir les éclipses lunaires et déterminer les dates des évènements sportifs majeurs (les fameux jeux olympiques).Les scientifiques ont déchiffré une série de mots gravés sur le cadran supérieur de la machine dont Isthmia, Olympie, Némée qui désignent les olympiades les plus célèbres du monde antique.
Mike Edmunds et le mathématicien Tony Freeth pensent que le mécanisme d'Anticythère aurait été fabriqué par les disciples d’Hipparque (190-120 av. J.C.). Le physicien et astronome grec est en effet le premier à développer des modèles quantitatifs et précis du mouvement de la Lune et du Soleil.





Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !
1 lien(s) pour “Et les Grecs créèrent l'ordinateur, il y a plus de 2000 ans”
  1. http://mathoscope.blogspot.com/2009_10_18_archive.html
Suggestion de mots-clefs : artefact grec ; ordinateur grec ; machine d'anticythère ;
Discussions
4 avis pour “Et les Grecs créèrent l'ordinateur, il y a plus de 2000 ans”
  1. Il fonctionnait avec de piles...piquées dans les devantures des temples ?

    Par SentisMental | dimanche 25 octobre, 10:31
  2. Bonjour sentismental,

    Rien ne dit, d'abord, que la "machine d'Anticythère" nécessitait de l'électricité... mais, pour le cas où, avez-vous déjà entendu parler des "piles de Bagdad ?

    Voici de quoi vous en dire plus ....


    http://www.ldi5.com/archeo/pile.php

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Pile_%C3%A9lectrique_de_Bagdad

    http://www.dailymotion.com/video/x3hrcn_la-pile-de-baghdad_politics

    Cordialement

    Michel F.


    Par MiXalis | dimanche 25 octobre, 16:37
  3. Objet interessant, cette cellule électrochimique, car elle ressemble à nos cellules modernes.
    L'application au plaquage me semble beaucoup plus vraissemblable que le côté pile, dont l'utilisation pour l'époque me semble un peu trop précoce. La physique est une science qui s'est toujours occupée principalement du progrès technique et des besoins. Elle est d'abord une science empirique qui n'est devenue une pratique abstraite que tardivement avec Newton.
    L'astronomie s'est développée à cause ou grâce à l'astrologie donnant naissance à la lunette astronomique suivie de bien d'autres progrès en optique. Un nouveau confort venait d'être découvert.
    La thermodynamique s'est développé grâce aux besoins de l'industrie et des transports.
    L'électricité n'a connu son essor (et je parle de production d'électricité) quand il a été montré qu'un moteur électrique était plus performant qu'un moteur à vapeur, ou l'éclairage électrique moins dangereux que le gaz. 

    L'énergie électrique a sans doute été utilisée par les perses comme le montre cette découverte, mais surement pas de manière raisonnée et maitrisée. Cette cellule est le résultat d'un travail empirique dont le but été le plaquage: technique essentielle pour l'époque ou les minerais étaient limités. C'est une des rares applications de l'électricité qui semble utile pour cette époque.
    Ce commentaire ne retire rien à la prouesse que représente cette objet dont il faudrait trouver une place plus vers l'artisanat que vers les sciences. Mais bon l'artisanat ne semble pas très à la mode de nos jours.

    Par esperluette | lundi 26 octobre, 20:57
  4. Alors ? il fut découvert dans un bateau grec ou romain ce mécanisme ? Clin d'oeil
    Si vous pouviez trouver plus d'infos ce serait sympa , personnellement mon article de 2006 sur ce mécanisme avait été rédigé en prenant la page de Philip Coppens qui faisait référence à cet objet
    ==> http://www.philipcoppens.com/antikythera.html

    Article CDW de 2006  ==> http://archives.cafeduweb.com/lire/6951-mecanisme-anticythere.html   

    Par Sphilou | mardi 27 octobre, 13:24
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié