©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

18 août 1991: Putsch contre Gorbatchev

Le 18 août 1991, le président de l'Union soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, est officiellement placé en résidence surveillée dans sa datcha de Crimée, suite à un coup d'état fomenté par les membres d'ultra conservateurs du Parti Communiste.

Les putschistes s'opposent à la signature d'un traité prévoyant d'importantes réformes au sein de l'appareil militaire soviétique et reprochent au dirigeant d'avoir conduit le pays dans un gouffre financier. A cela s'ajoute l'impopularité du programme de réformes de la glasnost (restructuration) et de la perestroïka (publicité des idées et des débats).
Le vice-président, Guennadi Ianaïev, prétexte une incapacité de Mikhaïl Gorbatchev « pour raisons de santé » et annonce la création d'un Comité National pour l'état d'urgence (G.K.T.P) présidé par lui-même.
Dès mars 1989, les républiques baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie) avaient proclamé leur souveraineté, rejointes en juin 1990, par la République socialiste soviétique de Russie. Boris Eltsine, élu à sa présidence et député de Sverdlovsk, qualifie la déclaration du GKTP d'anticonstitutionnel et demande que tous les pouvoirs exécutifs soient placés sous son autorité.
Le renversement du régime suscite de vives réactions à l'étranger, ainsi que de nombreuses manifestations pro-Gorbatchev à travers tout le pays. Les Moscovites soutiennent l'initiative de Boris Eltsine, à l'instar des américains et des britanniques. Les putschistes capitulent le 21 août 1991, après qu'une large majorité des troupes envoyées dans la capitale se soient rangée du côté des manifestants.
Mikhaïl Gorbatchev rentre à Moscou, démissionne de son poste de secrétaire général du PCUS, mais reste président de l'Union soviétique. Le Putsch se conclut par l'accélération du processus de décomposition de l'URSS et les Républiques déclarent une à une leur indépendance (l'Arménie, le 23 août; la Biélorussie et l'Ukraine, le 24...). Le 8 décembre 1991, les accords de Minsk constatent que « l’URSS n’existe plus ». Eltsine et les dirigeants de la Biélorussie créent la Communauté des États indépendants (CEI), annulant le traité d'union de 1922 qui avait établi l'Union soviétique. Le 21 décembre 1991, lors du sommet d'Alma-Ata, la CEI est élargie à l’Arménie, à l’Azerbaïdjan, au Kazakhstan, au Kirghizistan, à la Moldavie au Turkménistan, au Tadjikistan et à l’Ouzbékistan. L’Ukraine, la Russie et la Biélorussie, reçoivent le statut de membre fondateur de la Communauté. Gorbatchev est contraint de démissionner le 25 décembre 1991.




Sources: DPH et Histoire du Monde.

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : 18 Aout 1991 ; l'uRSS+ 21 aout 1991 ; putsch 1991 ;
Discussions
Pas d'avis pour “18 août 1991: Putsch contre Gorbatchev”
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié