©

Visages d'Afrique

Notre curiosité du jour est une sculpture en bronze, datant de la fin du 13ème siècle ou du début du 14ème siècle, et originaire du Nigeria. Cette tête est l'une des plus fameuses pièces de collection du département d'ethnologie du British Museum. Du 4 mars au 6 juin 2010, le musée londonien présentera d'autres spécimens originaires d'Afrique de l'Ouest dans une exposition consacrée au Royaume de Ife, le berceau ancestral et mythique des Yorubas.

La sculpture a été découverte en janvier 1938, lors de la construction d'une maison sur le complexe de Compound à Ife, à 150 km de Lagos, la capitale du Nigeria. Les ouvriers qui creusaient des fondations ont ainsi exhumé 18 têtes couronnées en laiton et en cuivre. Celle exposée au British Museum a été achetée par le directeur du Daily Times, M. Bates, puis revendue à Lord Kenneth Clark pour le compte du National Art Collections Fund. Cette découverte fit sensation en et modifia profondément la perception occidentale de l'histoire africaine. Les colonisateurs européens, forts de leurs préjugés, étaient en effet persuadés que cette magnifique pièce ne pouvait être attribuée à un artiste africain. Les premières études visèrent donc à rapprocher l'œuvre de la tradition européenne. Aujourd'hui, la tête d'Ife est considérée, à juste titre, comme l'une des plus belles réalisations de la culture africaine.

La majorité des Yorubas vivent au Nigeria, mais d'importantes communautés sont dénombrées au Bénin, au Ghana et au Togo. Dans leur histoire, riche de légendes, Ilé-Ifé est considérée comme la cité d'origine. La ville aurait été fondée par le Dieu Oduduwa, l'ancêtre des rois Yorubas. Il existe plusieurs variantes de la cosmogonie des Yorubas.
Selon une première version, c'est Obatala, l'aîné des Orishas (divinités) qui aurait été désigné par Olodumare ou Olorun (le Dieu suprême) pour créer la terre et les êtres humains. Mais avant qu'il ne retourne dans les cieux faire son rapport à Olodumare, son frère rival, Oduduwa, aurait usurpé sa position. S'en serait suivi une guerre sans merci entre les deux prétendants qui se serait conclue par la victoire d'Oduduwa sur Obatala.
Une seconde version du mythe rapporte d'Oduduwa serait venus de l'est, à la tête d'une petite troupe d'hommes. Il aurait été expulsé de la Mecque pour avoir conspiré contre les Musulmans. Après 90 jours de marche, le groupe serait arrivé Ile-Ife et aurait combattu les premiers habitants de la cité, dirigés eux, par Obatala.
Le terme Yoruba est un nom hérité des pays voisins du nord et s'est diffusé à partir du 19ème siècle, sous l'influence de l'explorateur écossais Hugh Clapperton (1788-1827).

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : visages d'afrique ; tete d'homme en bronze Nigéria British museum ; tête d'homme en bronze Nigeria museum ;
Discussions
1 avis pour “Visages d'Afrique”
  1. Fort de mes préjugés aussi, je ne savais pas qu'ils travaillaient déjà le bronze à cette époque là.

    Par Tekiro | lundi 15 février, 11:08
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié