©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Encore une nouvelle théorie sur la pyramide de Khéops

Depuis des centaines d'années, les scientifiques tentent de comprendre comment les Égyptiens ont conçu et construit la Grande pyramide de Gizeh. Un chercheur norvégien prétend aujourd'hui avoir découvert la solution de cet antique énigme. Les résultats de ses travaux ont été publiés, en mai dernier, dans la revue scientifique Nordic Journal of Architectural Research.

Selon Ole J. Bryn, professeur d'architecture à la NTNU (Université Norvégienne de Science et Technologie) à Trondheim, la grille de construction de la Grande Pyramide aurait été développée sur la base du nombre premier 7. Le monument, originalement haut de 280 coudées royales (146.6 mètres), mais érodé par le temps, a probablement été conçu comme une pyramide à degrés.
La pyramide de Khéops, située sur le plateau de Gizeh, a été construite aux alentours de 2600 avant notre ère. Pendant plus de 3800 ans, elle est restée le plus haut monument érigé à main d'hommes et, pour cette raison, elle est la structure la plus étudiée de l'histoire de l'humanité. De nombreuses théories ont déjà été avancées; certaines plausibles mais non admises par la majorité des chercheurs, d'autres plus extravagantes.
Ole J. Bryn, quant à lui, pensent que les chercheurs se sont trop focalisés sur la façon dont les anciens Égyptiens ont transporté les quelques 2.3 million de blocs de calcaire qui constituent la pyramide (soit un poids total estimé à 7 millions de tonnes), si bien qu'ils ont négligé les problèmes majeurs auxquels les bâtisseurs ont été confrontés. Dans son article, il ne s'intéresse donc pas à la question de savoir comment ils ont hissé les énormes blocs en haut de la pyramide; mais tente de comprendre comment ils savaient où les placer, sachant que les ouvriers étaient pour la plupart illettrés et ne pouvaient lire un plan. Gardant ces deux énigmes à l'esprit, l'architecte norvégien à étudier une trentaine de plans de pyramides et découvert le système mis au point par les Égyptiens pour atteindre le point culminant de la pyramide avec un degré de précision aussi impressionnant. Les Égyptiens ont inventé une grille de construction moderne, en séparant le système de mesure du bâtiment physique, dit-il. Ils ont ainsi introduit le concept de tolérance, ainsi que l'appellent les architectes contemporains.



Au 3ème millénaire avant J.C., l'unité de mesure, utilisée pour la construction des complexes religieux et royaux, était la coudée royale (Rc), qui représentait la taille de l'avant-bras du pharaon, c'est-à-dire 52.355 cm au temps de khéops. Elle était divisée sept paumes ou palmes (p), soit environ 7,47 cm, elles-mêmes divisées en quatre doigts de 1,86 cm. Selon les calculs de Ole J. Bryn, la pyramide de Gizeh mesurait 280 Rc de haut.
Le nombre premier 7, est difficile à utiliser en architecture. Comment les Égyptiens ont-ils résolu ce problème ? D'après le professeur Bryn, ils auraient divisé la pyramide en 7, créant 6 niveaux de construction et un septième degré représentant le point culminant du monument. Pour réaliser une grille de construction du bâtiment en 3D, il faudrait diviser 280 Rc par 7. Comme les coudées royales sont justement divisibles en 7 palmes, on peut transposer l'unité de mesure Rc en p. De même, une palme représentant 4 doigts, la grille de construction devient facilement divisible et plus facile à lire pour les ouvriers.
L'architecte norvégien est persuadé que l'exemple de la pyramide Khéops est la meilleure preuve de cette division en 7 parties, soit 6 mastabas plus le sommet. La chambre de la reine est placée précisément en haut du premier mastaba, celle du roi est située au sommet du second mastaba et la Grande Galerie forme une rampe entre les deux étages.
Ole J Bryn explique comment que la grille de construction de la Grande Pyramide a influencé sa géométrie. En effet, lorsqu'on observe les photos satellites du plateau de Gizeh, on s'aperçoit que le monument ne présente pas une base carrée: la ligne médiane des différentes faces est décalée d'une courte distance par rapport au centre de la base.



Source: Heritage Key

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !
1 lien(s) pour “Encore une nouvelle théorie sur la pyramide de Khéops”
  1. http://actumicro61.pagesperso-orange.fr/
Suggestion de mots-clefs : théorie construction pyramides ; Ole J. Bryn ; théorie pyramides ;
Discussions
Pas d'avis pour “Encore une nouvelle théorie sur la pyramide de Khéops”
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié