©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Le plan secret de Thomas Hobbes pour sauver l'Angleterre de la guerre civile

Noel Malcolm, spécialiste de Thomas Hobbes et professeur au All Souls College de l'Université d'Oxford au Royaume-Uni. Dans un article paru dans le dernier numéro de The Historical Journal et intitulé An Unknown Policy Proposal By Thomas Hobbes, il présente un document inédit et non-daté dans lequel le fameux philosophe expose sa vision de la politique à mener dans la série de conflits qui opposa les Royalistes, les Parlementaires, les Covenantaires écossais et les confédérés irlandais, au cours de la Guerre des trois royaumes (1639-1651) et des guerres civiles (1642-1651) qui secouèrent l'Angleterre durant les règnes de Charles 1er et de son fils Charles II.

Thomas Hobbes (1588-1679), dont les centres d'intérêts embrassaient à la fois les mathématiques, la politique, le droit, l'histoire ou la physique, était un fervent partisan du roi. En 1642, alors qu'il est exilé à Paris, il écrit un opus, Éléments de la loi naturelle et politique, qui évoque les événements troublant la vie politique de son pays, ainsi qu'un traité intitulé De Cive (Du citoyen), où il propose une solution aux guerres civiles qui secouent l’Angleterre. Le document découvert récemment dans les papiers de l'écrivain John Evelyn (1620-1706) à la British Library, aurait été écrit à la fin de l'année 1642 ou au début de 1643. La lettre aurait été envoyée à Richard Browne, beau-père de John Evelyn et ambassadeur du roi d'Angleterre en France.
Thomas Hobbes y insiste sur la nécessité de convaincre Robert Rich, 2nd comte de Warwick et commandant de la marine parlementaire, de changer de camp et de rejoindre celui des Royalistes. C'est, selon le philosophe, la seule possibilité de gagner la guerre et d'éviter une invasion des troupes suédoises, dont Hobbes craint qu'elles ne viennent soutenir l’armée écossaise. En effet, en 1643, les partisans de Charles 1er (les Royalistes) sont en bonne position pour conquérir un large territoire en dehors de la capitale anglaise. Cependant, les Écossais décident de se rallier aux Parlementaires et passent la frontière en janvier 1944. C'est à cette période que le futur auteur du Léviathan aurait rédigé sa proposition. Pour obtenir la défection du comte de Warwick au profit des Royalistes, Thomas Hobbes propose de l'approcher en secret et de soudoyer avec diverses promesses de grâces et de richesses pour lui-même et pour ses proches, une pratique que le philosophe désapprouve pourtant publiquement en tant de paix.

Pour quelles raisons Thomas Hobbes pense-t-il pouvoir persuader le comte de Warwick à rejoindre le camp du roi d'Angleterre alors qu'il est un fervent partisan des Parlementaires ? Noel Malcolm suggère que le philosophe se fiait à sa propre intuition. En effet, ainsi que le souligne l'historien, les deux hommes étaient membres de la Virginia Company (une compagnie à but lucratif fondée en 1606 par le roi d’Angleterre Jacques Ier pour coloniser la côte de l’Amérique du Nord) et de la Somers Isles Company (une entreprise commerciale créée en 1615 pour coloniser les îles Somers, c'est-à-dire l'archipel des Bermudes).
Rien n'indique que le comte de Warwick ait été approché, dès cette époque, par les Royalistes ni que Richard Browne ait transmis la proposition aux stratèges de la couronne. Ce fut néanmoins le cas, quelques années plus tard, en août 1648, alors que le frère cadet du comte de Warwick, Henri Rich (1590-1649), 1er comte de Hollande, avait rejoint le camp du roi. Robert Rich se trouvait alors face aux troupes du prince Charles (le futur Charles II) sur l'estuaire de la Tamise. Dans Memorials of the Professional Life and Times of Sir William Penn, les mémoires de l'amiral William Penn (1621-1670), publiées en 1833, on peut lire que le prince avait imploré Warwick de l'aider à ramener la paix au sein des « Dominions de sa majesté ». Le comte refusa.

Source: Live Science
Images: 1/ Thomas Hobbes et 2/Le 2nd comte de Warwick

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : le comte de warwick ; partisan du roi ; intution de thomas hobbes ;
Discussions
Pas d'avis pour “Le plan secret de Thomas Hobbes pour sauver l'Angleterre de la guerre civile”
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié