©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Butch Cassidy a-t-il survécu à la fusillade en Bolivie en 1908 ?

La scène a été immortalisée en 1969 dans le western de George Roy Hill, Butch Cassidy et le Kid, avec Paul Newman et Robert Redford dans les rôles principaux. Butch Cassidy et Sundance Kid courant sous une pluie de balles, lors d'une fusillade à San Vincente en Bolivie où ils se sont réfugiés pour échapper aux détectives de l'agence Pinkerton. Dans Blackthorn, le film de Mateo Gil qui sortira le 31 août prochain, c'est une toute autre histoire qui nous est contée. Or, il semblerait que la découverte d'un manuscrit vienne confirmer cette version selon laquelle Butch Cassidy ne serait pas mort le 3 novembre 1908 mais aurait survécu clandestinement pendant de nombreuses années.



Brent Ashworth, un bibliophile originaire de l'Utah, et Larry Pointer, un écrivain du Montana , ont exhumé un roman de 200 pages paru en 1934 sous le pseudonyme de William T. Phillips et intitulé Bandit Invincible: The Story of Butch Cassidy, qui pourrait bien être une autobiographie déguisée du célèbre hors-la-loi. Dans son essai publié à la fin des années 1970 (In Search of Butch Cassidy, University of Oklahoma Press, rééd.1988), Larry Pointer avait déjà développé sa théorie selon laquelle Butch Cassidy aurait vécu de longues années sous l'identité de William T. Phillips (James Blackthorn dans le film de Mateo Gil), un entrepreneur en mécanique décédé à Spokane (dans l'état de Washington) en 1937. Cette thèse s'appuyait sur une version plus courte du manuscrit de Phillips, éditée en 1936.

Robert LeRoy Parker dit Butch Cassidy est né en 1866 dans l'Utah. Issu d'une famille de Mormons, il est l'aîné de 13 enfants. Le premier crime majeur qui est lui est attribué est le Hold-up d'une banque de Telluride dans le Colorado, en 1889. Sa bande de gangsters établit son quartier général dans un ranch situé à Hole-in-the-Wall, près de Dubois dans le Wyoming. Pendant plus de 20 ans, le Wild Bunch (la Horde sauvage), composé d'Elzy Lay, de Kid Curry, de Ben Kilpatrick, d'Harry Tracy, de News Carver, de Laura Bullion, et de Flat-nose Curry, pillent banques et trains de l'ouest américain, notamment dans le Dakota du sud, le Wyoming, le Nouveau-Mexique et le Nevada. On sait aujourd'hui que les bandits disposent d'une planque à Robbers Roost dans le sud-est de l’Utah. Le premier cambriolage de la série, qui leur attribué avec certitude, est celui d'une banque de Montpelier dans l' Idaho, le 13 août 1896. Parmi leurs crimes les plus audacieux, on peut citer le braquage de la Pleasant Valley Coal Company à Castle Gate dans l'Utah, le 21 avril 1897, au cours duquel les hors-la-lois dérobent $8,800, soit la totalité des salaires du personnel de la société.


Le Wild Bunch, 1900, Photo de John Swartz, 705 1/2 Main Street, Ft. Worth. De droite à gauche. Debout: Bill Carver et Harvey Logan ("Kid Curry") Assis: Harry Longbough ("Sundance Kid"), Ben Kilpatrick ("Tall Texan"), Robert Leroy Parker ("Butch Cassidy"). Denver Public Library


Le 2 juin 1899 à 1h00 du matin, le Wild Bunch attaque un train de l’Union Pacific près de Wilcox dans le Wyoming. Les hommes à cheval se sont masqués le visage avec des serviettes de tables, sans doute volées dans un restaurant appelé Harvey House. Ils font sauter le coffre-fort et détrousse les passagers. Leur butin s’élèverait de $30,000 à $60,000. Les bandits se divisent ensuite en deux groupes, un stratagème courant pour échappant à ses poursuivants. Une partie du gang se rend au Nouveau-Mexique et attaque un nouveau train près de Folsom, le 11 juillet 1899. A l'issu d'une traque menée par le Sheriff Farr, Sam Ketchum et Elzy Lay sont blessés puis arrêtés. Le premier meurt un peu plus tard en prison. Parallèlement à cette tragédie, les autres membres du Wild Bunch, dont Butch Cassidy lui-même, Sundance Kid, Kid Curry et sans doute Will Carver, retournent dans le Wyoming où ils auraient attaqué un autre convoi de l'Union Pacific à Tipton, le 29 août 1900, et volé $50,000 en or. Moins d'un mois plus tard, soit le 19 septembre, ils font un raid à la First National Bank de Winnemucca, dans le Nevada, et s'emparent de $32,640.


Montpelier, Idaho, vers 1910


Les fructueux hold-up de Wilcox et de Tipton vont paradoxalement entraîné la chute du gang de Butch Cassidy. En 1897, E. H. Harriman (1848-1909) prend la direction de l'Union Pacific Railroad et travaille activement au développement de sa compagnie ferroviaire. Non seulement il assainit les finances de l'Union Pacific mais il finit par contrôler la plupart de ses rivales : la Southern Pacific, l'Illinois Central Railroad, l'Oregon Short Line Railroad, etc. Rien n'échappe au contrôle d'Harriman qui décide de prendre personnellement en main le problème de sécurité de ses lignes de trains. C'est ainsi que l'Union Pacific se dote d'une police constituée d'agents spéciaux. Ceux-ci ont la charge d'enquêter sur les accidents (sabotages, par exemple) comme sur les délits (vandalisme, attaques à mains armées,...). Investis d'un pouvoir fédéral ils sont habilités à procéder à des arrestations. Parmi les détectives embauchés par Harriman, on peut citer Timothy Keliher, Joe LeFors et Thomas Jefferson Carr.
Il faut songer, par ailleurs, que le tournant des 19ème et 20ème siècles, connait des évolutions techniques considérables qui vont permettre de confondre les gangsters. Par exemple, lorsqu'Harvey Logan (alias Kid Curry) s'échappe de sa prison dans le Tennessee, ses moindres mouvements sont tracés puis relayés par téléphone. Selon la légende, Butch Cassidy lui-même aurait été identifié par un agent de la Wells Fargo grâce à une photo de groupe de John Swartz. Cassidy aurait envoyé par courrier ce portrait du gang à George S. Nixon, le directeur de la banque, avec une note de remerciement en bas de page. Ce dernier aurait ensuite transmis la photo aux détectives privés de l'agence Pinkerton.


Le train de l'Union Pacific après le hold-up de Wilcox


Traqués par les uns et par les autres, le Wild Bunch est bientôt acculé à la fuite en Amérique du sud et le gang est démantelé en 1902. Néanmoins, le 3 novembre 1908, un convoyeur de fonds est attaqué près de San Vincente en Bolivie par deux gangsters américains, identifiés comme étant Butch Cassidy et de Sundance Kid. Trois jours plus tard, un petit groupe d'hommes, composé par le maire de la ville, de soldats et de particuliers assiège la maison occupée par les deux bandits. Après un échange de tirs soutenu, les justiciers décident d'attendre encore quelques heures pour pénétrer dans la demeure afin de s'assurer que les bandits sont bien morts. Les deux corps ne sont donc retrouvés que le lendemain matin. Il semblerait que les hors-le-loi n'aient pas succombé à la fusillade mais qu'ils se soient suicidés.

Le manuscrit de William T. Phillips propose une fin bien plus hollywoodienne. Ainsi, selon le narrateur qui prétend connaître Parker/Cassidy depuis l'enfance, seul Sundance Kid aurait succombé à l'assaut de la cavalerie bolivienne. Son héros, lui, serait parvenu à s'échapper. Dans cette version romanesque, Butch Cassidy se serait rendu à Paris où il aurait subi une opération de chirurgie esthétique avant de rentrer aux États-Unis et de se marier. Or, Brent Ashworth et Larry Pointer prétendent,que de nombreux éléments de la vie de Phillips pourraient être rapprochés de la biographie de Parker/Cassidy. Par ailleurs, ce dernier aurait déclaré à plusieurs reprises à ses proches qu'il était le vrai Butch Cassidy.
On sait que l'écrivain a épousé Gertrude Livesay en mai 1908 et que le couple déménagé du Michigan pour s'installer dans l'Arizona. Phillips aurait mis un peu d'argent de coté en travaillant comme mercenaire pour le compte de Pancho Villa durant la révolution mexicaine. Avec ce magot, il aurait fondé la Phillips Manufacturing Company, puis aurait travaillé pour Riblet, une société qui fabriquait des tramways. Malheureusement les affaires n'auraient pas fonctionné comme il le souhaitait et Phillips se serait trouvé à la limite de la banqueroute. Enfin, on sait que l'auteur du Bandit Invincible meurt d'en cancer le 20 juillet 1937.

Cette version de l'histoire, bien-sûr, est loin de satisfaire tout le monde. Daniel Buck et Anne Meadows, un couple d'historiens amateurs, enquêtent sur la mort de Butch Cassidy depuis les années 1980. Ils ont étudié des milliers de documents d'archives comme les rapports judiciaires, les témoignages des contemporains et les articles de journaux. Ils sont également suivis la trace du hors-la-loi aux États-Unis, au Chili, en Argentine et en Bolivie et ont publié un ouvrage intitulé Digging Up Butch and Sundance (St. Martin’s Press: New York, 1994). Selon eux, la première mention de la fusillade de San Vincente remonte aux années 1930 et peu être attribuée à Arthur Chapman, un journaliste du Elks Magazine qui s'appuyait sur le témoignage d'un certain Percy Seibert, un ingénieur d'origine américaine. Il semblerait, qu'à l'époque, l'article est créé une forte controverse : de nombreuse personnes prétendaient avoir vu l'un ou l'autre des hors-le-loi bien après les évènements de 1908. De là à dire que les détectives de l'agence Pinkerton ont menti dans leurs rapports, il n'y avait qu'un pas à franchir. Néanmoins, Daniel Buck et Anne Meadows sont persuadés que Butch Cassidy se trouvait bien en Bolivie en novembre 1908. Il serait descendu à l'Hotel Términus sous le pseudonyme de Santiago Lowe. De plus, le couple de chercheurs fait remarquer que les lettres de Sundance Kid à sa famille ont cessé juste après la fusillade de San Vincente.
En 1993, les historiens amateurs ont demandé l'autorisation d'exhumer les deux corps enterrés dans le cimetière de San Vincente afin de procéder à des analyses ADN. Les résultats ont montré que la sépulture attribuée à Sundance Kid était en réalité la dépouille de Gustav Zimmer, un expatrié d'origine allemande. Cependant, Daniel Buck et Anne Meadows continuent de penser que la cavale des deux membres du Wild Bunch s'est achevée tragiquement en ce lieu. Ils sont persuadés qu'ils ont simplement creusé au mauvais endroit.



Sources:
Experts Say Butch Cassidy May Have Survived Shootout de Peter Fulham pour The Slatest
Did Butch Cassidy Survive? Uncovered Manuscript Says He Died of Old Age de Zachary Cohen pour Time.com
Butch survived shootout in Bolivia de Daniel Bates pour Independent Online
Butch Cassidy and Sundance Kid sur le site Wyoming Tales and Trails
Butch And Sundance: Where Are They? de Hal Schindler pour le Salt Lake Tribune

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : butch cassidy ; buck cassidy ; butch cassidy mort ;
Discussions
Pas d'avis pour “Butch Cassidy a-t-il survécu à la fusillade en Bolivie en 1908 ?”
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié